23/02/2021
Daft Punk, c’est fini… On revient sur les clips beaux et bizarres du mythique duo français le temps d’un dernier top 10 plein de magie. Films-clips, collaborations avec les plus grands du cinéma et onirisme ; et vous, lequel de leurs clips avez-vous préféré ?
10. Lose Yourself to Dance feat. Pharell Williams et Nile Rodgers 
♥ Réalisé par Daft Punk, Warren Fu, Paul Hahn et Cédric Hervet, 2013
En cette sombre période, on ne peut que savourer le concert scintillant de Daft Punk, Pharell Williams et Nile Rodgers comme si on y était. La mise en scène du live est indéniablement un thème de prédilection du duo ; avec ses chatoiements bleutés et orangés, ce clip reflète l’esthétique disco du groupe qui s’est déclinée de multiples manières à travers leur carrière.
9. One More Time
♥ Réalisé par Kazuhisa Takenouchi, 2000
Impossible de parler de la clipographie de Daft Punk sans mentionner Interstella 5555: The 5tory of the 5ecret 5tar 5ystem, le film d’animation sf japonais réalisé en 2003 par  Kazuhisa Takenouchi pour l’album Discovery du groupe. One More Time est le premier épisode de cette épopée intergalactique au grain 90s ; on y découvre les protagnonistes de l’histoire (un grouep de musique extra-terrestre bleu) en plein concert avant que la planète ne soit envahie par un groupuscule armé. Le film est notablement influencé par l’anime Albator, le corsaire de l’espace, diffusé en France dans les années 80…
8. Technologic
♥ Réalisé par Daft Punk, 2005

Comment ne pas adorer ce clip halloweenesque tiré de l’album Human After All ? On y retrouve une sorte de petit robot squelette vaguement effrayant, qui n’est pas sans évoquer l’univers graphique de Tim Burton, quelque part entre Mars Attack ! et L’étrange Noël de M. Jack. On retiendra les couleurs oranges, les paroles qui bombardent notre écran à un rythme quasi épileptique et cet étrange décor en pyramides...
7. Veridis Quo
♥ Réalisé par Kazuhisa Takenouchi, 2000
Difficile de ne mentionner qu’un seul épisode d’Interstella 5555. Dans le clip de Veridis Quo, les héros, en accord avec le titre de la chanson, découvre enfin la vérité concernant le grand complot qui structure le film : un vrai méchant veut voler 5555 disques d’or aux meilleurs musiciens du monde. Forteresse gothique, secte, science fiction : tous les ingrédients sont réunis.
6. Within
♥ Réalisé par un fan, John Schroter, 2013
Parce que l'appropriation des morceaux par les fans a toujours été encouragée par le groupe, on n’a pas pu résister à l’envie d’incorporer à ce top 10 un clip non officiel afin de pouvoir parler d’Electroma, le film de sf avant-gardiste que Daft Punk a réalisé (sans être aux commandes de la bande originale) et qui a été projeté à Cannes en 2006. L’occasion aussi de rappeler que leur vidéo d’adieu est directement extraite de ce long métrage, qui brasse de nombreuses références cinématographiques telles que Gerry de Gus Van Sant, distinctement reconnaissable lors des longs plans larges dans le désert.
5. Instant Crush feat. Julian Casablancas
♥ Réalisé Warren Fu, 2013
Pour leur collaboration avec Julian Casablancas à l’occasion de la sortie de R.A.M, Daft Punk nous ont livré ce qui restera sans doute le clip le plus romantique de leur carrière. L’action prend place dans un musée où deux figurines historiques grandeur nature (un soldat confédéré et une puritaine du XVIème siècle) s’aiment de loin et en silence. Beau et doux, il nous fait voyager quelque part entre La nuit au musée et La Bergère et le Ramoneur
4. Revolution 909
♥ Réalisé par Roman Coppola, 1997
Avant Interstella 5555, Daft Punk a accompagné la sortie de son premier album Hometown d’une série de clips réalisés par des cinéastes prestigieux, sous le nom de D.A.F.T : A Story About Dogs, Androids, Firemen and Tomatoes, sortie en DVD en 1999.  Déjantés et uniques, ils explorent divers thèmes chers au duo, comme les robots ou l’absurde et illustrent une fois de plus la grande plasticité de ces musiciens visionnaires. Parce que Daft Punk c’est aussi la culture de la fête et de l’électro, on savoure comme un bonbon ce clip issu de la série, qui retrace les pérégrinations mentales d’une jeune fêtarde verbalisée par un policier. Ingénieux et drôle, on y suit les aventures de tomates, depuis les premières pousses jusqu’à la tâche de sauce sur un t shirt blanc. Un régal.
3. Da Funk
♥ Réalisé par Spike Jonze, 1995  
Dans la vidéo pour Da Funk (officiellement intitulée Big City Nights), également tirée de D.A.F.T : A Story About Dogs, Androids, Firemen and Tomatoes, on accompagne Charles, un homme chien, qui fait face à la rudesse et à l’impersonnalité de la vie urbaine à New-York. Hommage à ceux qui ont l’impression de passer à côté de leurs vies et aux tendres, le clip est un véritable petit court métrage absurde et doux amer.
2. The Prime Time Of Your Life
♥ Réalisé par Tony Gardner, 2006    
Ne vous laissez pas tromper par l’esthétique rétro des images et les décors aseptisés de cette chambre douillette ; derrière ses faux airs de spot publicitaire vintage, Prime Time Of Your Life est sans aucun doute l’un des clips les plus sombres et sérieux du duo français ; il aborde les sujets difficiles des complexes créés par la télévision, de l’anorexie, de la dysmorphie et du suicide chez les adolescentes. Un film juste et triste qui tire sur le loufoque, sans aucun voyeurisme.
1. Around The World
♥ Réalisé par Michel Gondry, 1997
Around The World fait partie des vidéos sorties pour Hometown et qui figurent sur le DVD D.A.F.T : A Story About Dogs, Androids, Firemen and Tomatoes. Caractéristique du cinéma onirique et absurde de Michel Gondry, elle restera toujours incontestablement notre préférée parce qu’elle encapsule tout l’univers de Daft Punk : les 80s, les robots, la science fiction à la limite de l’épouvante et l’amour de la scène et de la performance.