28/01/2019​​​​​​​
Depuis l'avènement du web dans les années 1990 et l’apparition de plateformes telles que YouTube ou les réseaux sociaux au début des années 2000, Internet a participé à la démocratisation du clip vidéo. Aujourd'hui, de nombreux éléments propres au numérique (bugs, pubs intrusives, memes...) sont repris dans l'optique de créer un style visuel, qui se propage chez les artistes et réalisateurs à la vitesse de la fibre. 
Découvrez une sélection de 10 clips originaux qui mettent en scène le web, via Instagram, Youtube, voire même Google Map ou à travers des mashups réunissant toutes les spécificités de ce monde numérique. Histoires vraies, scénarios originaux et humour sont au rendez-vous !
The Shoes
Drifted
Réalisé par Dent de Cuir (2015)
Pour le clip du morceau Drifted de The Shoes, le collectif Dent de Cuir a pensé un montage numérique dynamique sous forme de capture d'écran vidéo. Le personnage de la série télévisée Dawson s'y retrouve aux côtés de certaines stars populaires du web tel que Chuck Norris et Kim Kardashian. Un merveilleux montage à l’humour absurde et rempli de créativité.
Modeselektor feat. Otto von Schirach
Evil Twin
Réalisé par Dent de Cuir (2012)
Cet échange burlesque entre un personnage et son double à travers des onglets numériques est également l'oeuvre du collectif Dent de Cuir. Véritable prouesse technique, le clip d'Evil Twin illustrait déjà en 2012 la naissance d’un style.
Joakim
This is My Life
Réalisé par Fafi (2014)
La première moitié du clip raconte le passé de l’artiste Joakim à travers des publications Instagram. Des notifications apparaissent alors progressivement à l’écran au rythme de la musique et bouleversent sa vie.
Séverin
En vacances
Réalisé par Fabrice Merabet (2018)
Rétrospective au format portrait des moments forts de l’année 2018 via le réseau social Instagram. Un clip de Séverin qui se visionne sur smartphone !
Vince Staples
FUN!
Réalisé par CALMATIC (2018)
Pour se mettre en scène, le rappeur américain Vince Staples s'insère dans les rues de son quartier en empruntant l'esthétique de Google Earth. Un clip à découvrir en plein écran ! 
Séverin
France-Brasil
Réalisé par Liza Manili, Rudy Kobain et Emilie Krasi (2016)
Les échanges de ce jeune couple franco-brésilien sont mis en scène par l'intermédiaire de la célèbre plateforme Google Traduction. Une belle réflexion autour du langage et des limites des outils numériques.
Superorganism
Everybody Wants To Be Famous
Réalisé par Robert Strange (2018)
Connu pour ses morceaux pops et son esthétique colorée, le groupe Superorganism reste fidèle à sa réputation avec ce clip signé Robert Strange complètement WTF. Animations, incrustations et pop-ups en pagaille vous feront suivre la naissance d’une "célébrité" tout à fait singulière. Attention à la crise d’épilepsie !
Flasher
Material
Réalisé par Nick Roney (2018)
Vous aurez peut-être un sentiment de déjà-vu, puisque Nick Roney dans ce clip fait un tour complet de YouTube pour proposer un résumé de son contenu. Entre changements de vidéos et bugs bien connus, le groupe Flasher est présenté sous tout un éventail de styles (clip lyrics, tendances, films amateurs, vidéos complotistes, pubs...)
OMOH
Party in Paris 
Réalisé par Gomarht (2018)
Un vrai délire visuel à base de superposition d'émojis, de captures d’écran Snapchat et de dessins en prises de notes.
Slimka
SUPSUP
Réalisé par Julius on the Wave (2018)
Pour clore cette playlist, un clip du très actif réalisateur et rappeur français Julius, membre du Patapouf Gang avec son frère Biffty. Dans SUPSUP le rappeur suisse Slimka est bloqué entre bugs colorés, latences et fenêtres qui surgissent façon pop-up.